IFRIA : L'outil de la filière alimentaire

Apprentissage chez Amora


Entreprise : AMORA
  • M. Martenot, DRH de AMORA et président de l’IFRIA Bourgogne
Vous recrutez ou avez recruté des apprentis au sein d'un IFRIA, quelles sont les motivations qui vous poussent à recruter des apprentis?

M. Martenot -
La plupart du temps, nous avons des besoins sur des missions ponctuelles et/ou en support de projets. Ce système nous permet de recruter et de former des jeunes avec du potentiel. Ce rôle de formateur nous tient à c½ur car nous avons une démarche avérée d’entreprise ‘citoyenne’ et permettre à ces jeunes de se former, d’obtenir un diplôme tout en acquérant une expérience fait parti de notre culture d’entreprise. Ces recrutements sont majoritairement sur des postes de technicien supérieur (qualité, sécurité, environnement, organisation industrielle). Cette période de formation peut même se transformer pour ces jeunes en CDI, cela nous est déjà arrivé à plusieurs reprises.

Pour quelles raisons faites-vous appel à l’IFRIA pour ces recrutements ?

M. Martenot -
Les formations de l'IFRIA sont spécifiques à l'IAA. Ces spécificités peuvent aller jusqu'à l'ouverture d'un diplôme "sur-mesure" avec la licence pro Management de la production en IAA, par exemple. L’équipe du centre de formation apporte également un appui aux entreprises durant tout le recrutement (présélection des candidats, aide à la rédaction du contrat d'apprentissage, aide à la recherche de transports et d'hébergement près de l'entreprise,...).

Cet accompagnement et cette proximité avec nos besoins réels sont les valeurs ajoutées, valeurs grâce auxquelles nous restons impliqués à leur côté. Je suis d’ailleurs administrateur de l'ARIA (association régionale de l’industrie agroalimentaire), et président du conseil d'administration de l'IFRIA. Notre société est impliquée depuis la création du centre de formation et nous sommes également présents dans la branche professionnelle (COVIP, ARIA). Il est vrai que la problématique du recrutement est une problématique stratégique pour notre entreprise. Le fait de trouver une partie des réponses par cette voie nous aide beaucoup.

Selon vous, les industriels ont-ils un intérêt à s’impliquer encore plus auprès des IFRIA ?

M. Martenot -
Les industriels ont des besoins en matière de formation et de recrutement. La voie de l'apprentissage supportée par une branche professionnelle permet de mieux répondre à l'adéquation ressources/formation/opérationnalité. Les industriels participent aujourd'hui au développement de l’IFRIA dans le cadre de projets précis ou en lien direct avec la problématique de leur entreprise. Cette participation est clé et nous devons nous engager encore davantage au niveau de l'ensemble des instances (conseil d'administration, conseil de perfectionnement, réunions de travail, ARIA, ANIA, ...) et dans les commissions nationales.

M. Martenot :

L'apprentissage permet de recruter et de former des jeunes avec du potentiel. Cela permet aux jeunes de se former, d'obtenir un diplôme tout en acquérant une expérience.